Katia Guerreiro

PaysPortugal
GenreFado
Site officielhttp://katiaguerreiro_fr.blogs.sapo.pt/
Facebookhttps://www.facebook.com/pages/Katia-Guerreiro-Oficial/291396547548105?fref=ts
Biographie
Née le 23 Février 1976 en Afrique du Sud, Katia, encore enfant, part avec ses parents pour l’ile de S. Miguel aux Azores. C’est dans cet archipel qu’elle commence à s’intéresser à la musique, apprenant a jouer la Viola Da Terra, un instrument a cordes traditionnel de la contrée, intégrée dans un groupe folklorique local.
Lisbonne est son prochain destin ou elle suit un cours de médecine qu’elle termine en 2000. Pendant la durée de ses études, elle maintient un intérêt suivi pour la musique, comme vocaliste dans le groupe rock « Os Charruas ».

C’est en Octobre de cette année dans un concert d’hommage à Amalia Rodrigues au Colisée de Lisbonne que  Katia chante le Fado pour la première fois en public. Avec un succès très marqué, elle a été considérée justement  comme responsable de la plus belle performance de la soirée. Ainsi commence sa carrière de Fadista qui se poursuit jusqu'à nos jours. 

Edité en Juin 2001 FADO MAIOR, son premier CD est disque d’argent nommé pour le prix José Afonso, et pionnier en Corée du Sud ou il atteint rapidement le top des ventes. Ce CD est représenté au Japon par l’éditeur LATINA et en Europe par l’Empreinte Digitale.

Dans son deuxième travail, NAS MÃOS DO FADO, publie en 2003, Katia choisit un répertoire riche et d’une grande beauté ou elle chante la poésie de quelques uns des plus grands poètes de son pays, notamment Luis de Camões, Florbela Espanca, Ary dos Santos,et Lobo Antunes. Ce CD est également nommé pour le prix José Afonso confirmant par ce fait et par sa qualité, l´exceptionnelle carrière de chanteuse de Katia Guerreiro.

La chaîne japonaise de  télévision NHK déplace au Portugal une équipe de journalistes qui realise un documentaire d’une heure sur sa vie et sur sa carrière.

Aussi, le canal Mezzo produit en 2004 un film qui lui est totalement dédié et qui est transmis en Septembre de cette même année. A la même époque, elle a deux tournées avec dix spectacles en France et dix autres au Japon.
 

La critique internationale lui fait les plus grands éloges, ayant été interviewée par les principaux medias comme RTP, TVI, TVE, TV5, NHK, LE MONDE, et BBC entre autres. Katia transporte son Fado a des audiences que ne le connaissaient point, ayant éveillé l’intérêt de quelques artistes bien connus comme c’est le cas du brésilien Zé Renato qui, s’intéressant au style,  l’adapte et l’intègre dans son répertoire.
Au cours de 2004 elle est invitée par le gouvernement de son pays pour représenter la chanson portugaise dans les réceptions d’accueil à des Présidents et a des Ministres en visite au Portugal. Elle fait aussi partie de  la suite officielle portugaise dans les déplacements présidentiels  à travers le monde.

Lors de la célébration du trentième anniversaire de la révolution d’Avril, Katia est une des personnalités a qui le Gouvernement rend hommage, parmi trente autres personnes qui se sont faites remarquer dans une grande variété d’activités pendant les premières années de notre démocratie. Dans ce groupe, on pouvait trouver scientistes, chefs d’orchestre, écrivains, poètes, etc.

En février 2005 Katia est invitée par Martinho da Vila pour enregistrer en duo une de ses interprétations dans son nouveau CD Brasilatinidade. Ce fameux chanteur considère Katia comme la meilleure voix de la nouvelle génération de chanteurs de Fado. 

En Octobre 2005 Katia publie son troisième CD,  TUDO OU NADA, cette fois-ci avec des poèmes de Vinicius de Morais, Sophia de Mello Breyner, et Antonio Lobo Antunes entre autres. Elle s’est faite accompagner par l’excellent pianiste Bernardo Sasseti dans la chanson « Minha Senhora das Dores »

Aussi, dans le cours de cette année Katia est invitée pour inaugurer une salle de concerts en Suisse, à Berne et aussi pour un spectacle à l’Opéra de Lyon en France. Elle participe aussi, invitée par le Ministre de la Culture et de la Communication Mr. Donnedieu de Vabres dans les Rencontres Pour l’Europe de la Culture qui ont eu lieu a la Comédie Française à Paris, en compagnie de quelques grands noms de la culture européenne et mondiale, tels que Tereza Berganza, Jeanne Moreau, Costa Gavras, et Barbara Hendriks. Katia termine son intervention avec un discours en sa propre langue pour faire connaitre ce genre musical a cette audience, et termine avec un Fado « a capella », très applaudi,  Son intervention brillante pour la défense de l’identité culturelle de chaque Etat Membre lui valut être nommée l’année suivante comme membre du Parlement Européen pour la Culture
Invitée par le Directeur du Centre Culturel de la Fondation Calouste Gulbenkian a Paris, Katia fait dans cette institution une Conférence/Concert sous le thème O FADO,  premier spectacle de ce genre et pour ce type de musique accompagnée par le musicologue et Professer de l’Université d’Evora, Mr Rui Vieira Nery.


En 2006 le CD TUDO OU NADA est réédité avec deux  thèmes supplémentaires enregistres avec Ney Matogrosso lors d’un passage de cet artiste brésilien a Lisbonne. Ces deux thèmes sont Menina do Alto da Serra qui faisait partie du CD «TUDO OU NADA », et Labios de Mel, qui aussi fait partie du dernier CD de Ney Matogrosso. Pedro Jóia, guitariste de grande qualité accompagne Katia dans cette incursion luso brésilienne. 

Katia Guerreiro est aujourd’hui une interprète mondialement reconnue, aussi bien qu’une remarquable ambassadrice de la musique portugaise. La grande qualité se son travail lui a valu en Février 2006 le prixPERSONALITÉ FEMININE 2005 disputé entre des noms les plus importants de la musique. 
Le public qui l’a élue, l’a classée comme une des plus jolies voix de l’actualité, associée a une exceptionnelle capacité vocale.

 
Depuis le début de sa carrière Katia a présente le Fado un peu partout dans le monde. France, Maroc, Belgique, Royaume Uni, Pays de Gales, Egypte, Suisse, Espagne, Norvège, Pologne, Suède, Grèce, Corée du Sud, Japon, Italie, Tunisie, Nouvelle Calédonie, Turquie et Inde aussi bien qu’au Portugal. Tous ces pays l’ont applaudie dans ses plus fameuses Salles de Concerts et dans les plus importants Festivals de Musique.

Discographie

Fado Maior (2001)

1. "Asas" (3:30) (Maria Luisa Baptista/Georgino de Sousa (fado Georgino))
2. "Algemas" (3:23) (Álvaro Duarte Simões)
3. "Amor de mel, amor de fel" (3:08) (Amália Rodrigues/Carlos Gonçalves)
4. "As rosas / promessa" (2:03) (Sophia Mello Breyner/João Mário Veiga)
5. "Guitarra triste" (2:47) (Álvaro Duarte Simões)
6. "Avé Maria (3:37)" (Fernando Pessoa/João Mário Veiga)
7. "Incerteza (2:00)" (João Mário Veiga/Miguel Ramos (fado alberto))
8. "Asa de vento (3:23)" (Amália Rodrigues/Carlos Gonçalves)
9. "É noite na mouraria" (2:25) (José Maria Rodrigues/António Mestre)
10. "Minha Lisboa de mim" (3:49) (Nuno Gomes dos Santos/Silvestre Fonseca)
11. "A Mariquinhas vai à fonte" (2:24) (Maria Manuel Cid/Música popular)
12. "Esquina de um tempo" (3:00) (Maria Luisa Baptista/Paulo Parreira e Katia Guerreiro)

Nas Mãos do Fado (2003)

1. "Os meus versos" (Florbela Espanca/Paulo Valentim)
2. "Valsa" (António Lobo Antunes/Miguel Ramos (fado margaridas))
3. "Dança das Sete Luas" (Ana Vidal/João Veiga)
4. "Vodka e Valium 10" (António Lobo Antunes/Armando Machado (fado fé))
5. "Segredos" (Paulo Valentim)
6. "O teu encanto" (João Veiga)
7. "Ancorado em mim" (Ana Vidal/Armando Machado (fado santa luzia))
8. "Perdigão" (Luís Vaz de Camões/Alain Oulman)
9. "O que fôr há-de ser" (Dulce Pontes)
10. "Rosa Vermelha" (José Carlos Ary dos Santos/Alain Oulman)
11. "Recado" (António Lobo Antunes/Katia Guerreiro e João Veiga)
12. "Voz do Vento" (Maria Luísa Baptista/ fado menor (dr))
13. "Romper Madrugadas" (Paulo Valentim/Paulo Valentim e João Veiga)
14. "Meu principezinho" (Katia Guerreiro/fado joão maria dos anjos (sextilhas))
15. "Chora, Mariquinhas chora" (Amália Rodrigues/José Fontes Rocha)

Tudo ou Nada (2005)

1. "Disse-te adeus à partida, o mar acaba ao teu lado (4:34)" (António Lobos Antunes/SPA)
2. "Despedida" (2:55) (António Calém/SPA)
3. "Ser tudo ou nada" (3:01) (João Veiga/SPA)
4. "Muda tudo, até o mundo" (1:32) (Maria Luísa Baptista/SPA)"
5. "Minha Senhora das Dores" (3:51) (Jorge Rosa/SPA)
6. "Canto da fantasia" (3:19) (Paulo Valentim/SPA)
7. "Vaga" (2:53) (Rodrigo Serrão/SPA)
8. "Dulce caravela" (2:59) (Dulce Pontes)
9. "Quando" (3:09) (Sophia de Mello Breyner/SPA)
10. "Menina do alto da Serra" (2:42) (José Carlos Ary dos Santos/SPA)
11. "Saudades do Brasil em Portugal" (4:00) (Vinicius de Moraes)
12. "O meu navio" (2:08) (Rodrigo Serrão/SPA)
13. "Talvez não saibas" (4:32) (Joaquim Pessoa/SPA)
14. "Tenho uma saia rodada" (1:36) (Maria Luísa Baptista/SPA)
15. "Menina do alto da Serra" - faixa bónus, participação especial de Ney Matogrosso (2:53) (Nuno Nazaré Fernandes/Ary dos Santos/SPA)
16. "Lábios de mel" - faixa bónus, participação especial de Ney Matogrosso (3:17) (Waldir Rocha/PEERMUSIC)

Fado (2008)

1. "Fado dos olhos" (Florbela Espanca/Carlos Ramos (Fado das Horas ? pop))
2. "Pranto de amor ausente" (Paulo Valentim)
3. "A voz da poesia" (Katia Guerreiro/Rui Veloso)
4. "Ponham flores na mesa" (Fernando Tavares Rodrigues/Joaquim Campos Silva (Fado Tango))
5. "Estranha paixão" (João Veiga/Pedro Pinhal)
6. "Casa da colina" (Maria Luísa Baptista/Rodrigo Serrão)
7. "A cidade saudade" (Rodrigo Serrão/Casimiro Ramos (Fado Três Bairros))
8. "A nossa gente, o nosso fado" (Rodrigo Serrão/Mário Pacheco)
9. "Renasce" (João Veiga)
10. "Lírio roxo" (António Gedeão/Francisco Viana (Fado Vianinha))
11. "Poema da malta das naus" (António Gedeão/Paulo Valentim)
12. "Mundo" (Fernando Tavares Rodrigues/Júlio Proença (Fado Esmeraldinha))
13. "Lisboa" (Charles Aznavour)
14. "Eu queria cantar-te um fado" (António de Sousa Freitas/Franklin Godinho (Fado Franklin de Sextilhas))

Liens externes

  • (pt) Page officielle
  • [1] Página no MySpace
Source : Wikipedia